L’histoire du Qi-Gong

Le Qi-Gong est issu d’une philosophie et d’une pratique de la culture et de la médecine traditionnelle chinoise. Son origine remonte à plus de 5000 ans. Les anciens l’appelaient aussi Dao Yin, signifiant conduire l’énergie.

C’est une partie intégrante de la culture chinoise.

En 1973, dans le tombeau de « MA WANG DUI » de la synastie des Han de l’Oust (début du deuxième siècle av. J-C) près de ChangSha dans la province de Hunan, ont été découverts plusieurs documents anciens dont une peinture sur soie « Dao Yin Tu » où sont représentées 44 postures (4 rangées de 11 illustrations).

Le Tao engendre l’Un (le tout) L’Un engendre le Deux (Yin-Yang) Le Deux engendre le Trois (dynamique) (Qi) Le Trois tous les êtres (humains) (1000 êtres)

Le plus ancien texte développé sur le système yin-yang a été trouvé dans la tombe de Mawangdui, le manuscrit développe une logique binaire (façon d’évaluer les choses).

Dans cette liste le Yin est associé au faible, au soumis, le Yang au puissant, au dominant.

Que ce soit au temple de Shaolin (bouddhiste) ou aux monts Wudang (taoïste), on peut voir bon  nombre de gravures sur les pierres, comme « Yi Jin Jing » ou « Ba Duan Jin ». Les moines insistent sur la quête et le dépassement de Soi.

On retrace les premières références à des techniques de Qi-Gong, anciennement appelées techniques d’entretien de la vie yang sheng (nourrir la vie).

Le Qi-Gong aujourd’hui…

Depuis l’an 2000, le gouvernement chinois a rassemblé les experts de Qi-Gong. Ils ont perfectionné les techniques pour mieux les adapter au public et en faciliter l’apprentissage.

4 styles officiels de Qi-Gong santé ont ensuite été sélectionnés. Les experts ont commencé à les développer et les diffuser dans le monde.              

La Chine a organisé la première Compétition Internationale de Qi-Gong Santé à Beijing en 2005. Les 1er Jeux Européens de Qi-Gong Santé ont eu lieu en juillet 2014 à Mons en Belgique.

Que veut dire : Qi Gong ?

Le Qi est compris comme l’énergie animdatrice de l’Univers, les transformations sont à l’origine de toute matière et tout être. C’est une substance qui circule à travers et à l’intérieur du corps.


Le Gong est un terme qui renvoie aux arts martiaux, composé de 2 caractères : travail et force. Il désigne la maîtrise d’un art.                                                                                                                                                                                                 

Ainsi le terme Qi-Gong se traduit par la maîtrise (travail) du Qi

Le « QI-Gong » correspond au travail du souffle pour maîtriser l’énergie, afin d’arriver à une sensation de bien-être.


Différents styles et différentes sortes de Qi-Gong

Il existe donc différents styles de Qi-Gong, à savoir:
– Médical
– Méditation
– Santé
– Martial
– Qi-Gong dur
– Qi-Gong souple

Source médicale (thérapeutique). Hua Tuo (110-207), est considéré comme un des plus grands médecins de l’époque. Il pratiquait des interventions chirurgicales, des anesthésies, il est à l’origine de nombreuses formules en pharmacopée, il a participé au progrès de l’acupuncture. Il a conçu le jeu des 5 animaux Wu Xin Qi qui est la forme la plus connue. Le corps a besoin de travailler mais pas de s’épuiser.

Source religieuse (santé). Bodhidharma, élabora une méthode qui assouplit les tendons et les muscles tout en renforçant les ligaments et les os Yi Jin Jing.

Source alchimique (méditation). La Dynastie des Tang (1103-1141). La vision taoïste du corps et du monde ont permis de développer des techniques respiratoires et des exercices de méditations pour faire circuler le Qi, le sang et les liquides organiques. Ces techniques d’Alchimie interne sont appelées Neigong.

Source martiale (martial dur, souple). La Dynastie de Song (960-1279). La Chine faisait face aux attaques des Mongols au Nord du territoire. Le Général Yu Fei créa le Xing Yiquan (boxe de la forme de la pensée). Il élabora ensuite un ensemble de 12 exercices de santé, ramené plus tard à 8 Ba Duan Jin.

Il existe donc plusieurs formes de Qi-Gong. Des formes officielles au nombre de 9, qui ont été établies par des Maîtres chinois sur demande du gouvernement, pour en faciliter l’apprentissage. 

Wu Qin XI – Da Wu – Ba Duan Jin – Daoyin Yang Sheng Gong Shi’er Fa – Yi Jin Jing  – Ma Wang Dui – Shi’er Duan Jin – Liu Zi Jue – Taiji Yang Sheng Zhang.

Les formes traditionnelles sont beaucoup plus nombreuses et toutes différentes, selon dans quelle partie du pays et quel Maître les a enseignées.

Qu’est-ce que le Qi-Gong?

Le Qi-Gong fait partie intégrante de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

C’est l’une des 5 branches de la Médecine Traditionnelles Chinoises, avec l’Acupuncture, le massage Tuina, la pharmacopée et la diététique.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, on retrouve aussi le désir de soigner le corps par la création de méthodes statiques ou dynamiques afin d’éviter les maladies.

Le Qi-gong consiste en une combinaison de mouvements gymniques lents, d’exercices respiratoires et de divers procédés mentaux (méditation-visualisation), destiné au maintien de la bonne santé ainsi qu’au traitement des maladies. 

Le Qi-gong désigne une catégorie générale regroupant toutes les techniques de mouvements, respiration, méditation, visualisation (Jing-Qi-Shen), de gymnastique et de massages issus de la tradition chinoise. 

Au début, le mieux est de pratiquer de manière instinctive, c’est un outil pour son développement personnel, et le partage avec d’autres personnes.

Il est un art de vivre, de relier l’Homme et la Nature, dans sa façon de se comporter, de s’alimenter, de s’exprimer, de manger, de parler, de penser. 

Nous devons vivre le plus possible en relation avec les saisons. 

Tout mouvement à rebours de ce principe peut nuire à notre équilibre intérieur, et, du coup nous affaiblir contre les attaques internes et externes. Nos organes et entrailles peuvent en subir les conséquences.

Les saisons en rapport à nos organes

Elément BoisPrintemps4 février – 19 avrilFoie – Vésicule biliaire
Elément FeuEté6 mai – 22 juilletCœur – Intestin Grêle
Elément MétalAutomne8 août – 22 octobrePoumon – Gros Intestin
Elément EauHiver8 novembre – 18 janvierRein – Vessie
Elément TerreEté indienIntersaisonRate Pancréas – Estomac

Entre chaque saison, intervient une intersaison de 18 jours. 9 jours de désamorçage de la saison précédente 9 jours d’amorçage de la saison suivante.

C’est pourquoi la pratique du Qi-gong a pour effet de calmer les organes, en faisant circuler le sang et le Qi, à travers les méridiens, on détend et renforce les muscles, on étire les tendons, assouplit les articulations, augmente la capacité respiratoire, fortifie le système immunitaire, équilibre les émotions, soulage le stress et diminue les douleurs chroniques. 

Le symbole du yin-yang

Taiji tu

Symbole de la complémentarité du Yin (noir) et du Yang (blanc)

Le Yin et le Yang sont opposés et complémentaires, ils n’existent pas en eux-mêmes (séparation = mort)

Taiji = philosophie

Qu’est-ce que le Jing Qi Shen ?

Dans le ciel il y a 3 Trésors : le Soleil, la Lune et les Etoiles. Chez l’Homme, il y a aussi 3 Trésors : le Jing, le Qi et le Shen.

En MTC l’Homme ne peut se manifester (exister) que si trois facteurs se rencontrent…

On peut ainsi définir :

Jing – la trame de vie, le support, l’essence, le corps physique, la matière au sens large du terme.                           

 Qi – ce qui anime, l’énergie, le souffle, ce qui active toutes nos fonctions vitales.

Shen – la conscience, la connaissance, l’esprit : nos fonctions mentales et spirituelles.

Les 3 Dan Tian

Chacune des fonctions est associée à un centre d’énergie, que l’on appelle Dan Tian. 

Dan peut être traduit par « champ d’élixir », ou « champ de cinabre ».

Tian, représente quant à lui, une surface agricole vu du dessus, et signifie « champ » ou « terre cultivée ».

Dan Tian se traduit donc par « champs de l’élixir », ou « mer du Qi ». Ces 3 centres d’énergie vitale produisent, accumulent, conservent et coordonnent l’ensemble des fonctions vitales du corps et de l’esprit, (en particulier celles des 5 organes) : Foie-Cœur-Rate-Poumons-Reins

La localisation des 3 Dan Tian 

Jing correspond au Dan Tian inférieur  Qi au Dan Tian médian  Shen au Dan Tian supérieur

La localisation de ces 3 Dan Tian se définit ainsi :

Le Dan Tian inférieur (Xia)

Il se situe 3 cun (4 doigts sous le nombril), 2 doigts vers l’intérieur au niveau du 6VC (Vaisseau Conception). Lieu de stockage de l’énergie originelle (Jing inné ou essence). Il transforme la racine de notre vitalité Jing en souffle-énergies Qi. Il est en relation avec les énergies terrestres Yin. Il est en relation à la Terre

 Le DanTian médian (Zhong)

Il se situe au niveau du Cœur, entre les deux seins, sur le sternum, au niveau du 17VC (Vaisseau Conception). Il transforme le Qi en souffle spirituel (Shen), qui animera à son tour la vie mentale et la conscience. On l’associe à la respiration (Zong Qi), à l’énergie de la nourriture (Gu Qi). Il est en relation avec les énergies Yin et Yang. Il correspond à l’Homme.

Le Dan Tian supérieur (Shang)

Il se situe entre les 2 yeux au niveau du front, le 3ème œil. Il recueille le Qi et représente, en ce sens, l’aspect mental et spirituel de l’Homme. Il est considéré comme le lieu de transformation de la conscience Shen. Il est en relation avec les énergies célestes Yang. Il est en relation au Ciel.

Comment bien utiliser les 3 Trésors dans la pratique du Qi-Gong ?

Dans la vie de tous les jours, nous sommes en permanence sollicités pour « sortir » de nos centres : ordinateurs, tablettes, smartphones, téléphones, télévision, suractivité mentale et physique, manque de sommeil, etc. La dispersion est une perte d’énergie vitale et donc susceptible d’altérer notre santé. Depuis des millénaires, les exercices de Qi-Gong ont fait leurs preuves, et, permettent de retrouver de la vitalité et de la joie de vivre.

Sur un plan alchimique, ce travail intérieur consiste, comme expliquer plus-haut, à transformer le Jing en Qi, et le Qi en Shen afin de spiritualiser la matière et développer sa conscience.

Comment restaurer son Jing?

 Manger sainement, dormir avant minuit, et, nourrir l’harmonie dans ses relations.

Comment retrouver son Qi?

Nettoyer les canaux d’énergies (méridiens) par l’acupuncture, les passages… Mobiliser le corps par des exercices de Qi-Gong, développer sa capacité respiratoire.

Comment éveiller son Shen?

Méditer, se promener dans la nature, lire, étudier.

Chacun peut se protéger, et, prendre soin de ses 3 trésors que la nature lui a confiés.                                      

On pourrait donc formuler de la façon suivante…

RESTAURER son corps + ANIMER sa respiration + PACIFIER son esprit = LONGEVITE & SERENITE

Bienfaits du Qi-Gong ?

Le Qi-Gong est une forme d’autothérapie afin de prévenir la maladie et d’améliorer sa vie en général. On lui attribue les bienfaits suivants :

Mode de prévention : détente, gestion du stress, relaxation-meilleure vitalité et sommeil                     

Approche curative :hypertension, diabète, cardio-vasculaire, paralysie, asthme…                   

Développement personnel : mémorisation, intellect, imagination, créativité

C’est pourquoi la pratique du Qi-gong a pour effet de tranquilliser les organes, en faisant circuler le sang et le Qi, à travers les méridiens, on détend et renforce les muscles, on étire les tendons, assouplit les articulations, augmente la capacité respiratoire, fortifie le système immunitaire, équilibre les émotions, soulage le stress et diminue les douleurs chroniques. 

A qui sert le Qi-Gong Santé ?

C’est accessible à tous – enfants (dès 8 ans) – adultes – personnes avec un handicap physique – personnes malades – sportifs de tous niveaux

Contre-indications et risques…

A éviter au début :les techniques respiratoires trop poussées – la femme enceinte ne doit pas pratiquer les exercices les plus toniques, avec contractions musculaires et respirations soutenues. Accorder une attention particulière à la position de la tête, aux personnes souffrant d’hypertension ou d’hypotension.

Les avantages d‘une pratique régulière du Qi-Gong à long terme ?

Améliorer la qualité physique

Augmente la vitesse de réaction – la force musculaire – la flexibilité du corps – l’équilibre du praticien – la coordination du corps – la capacité pulmonaire – la fréquence cardiaque – la tension artérielle – augmente l’indice de la morphologie osseuse

Améliorer la santé psychologique

Les émotions – l’esprit – soulage l’anxiété – la concentration – maintient un état sain

Améliorer les fonctions physiologiques

Le fonctionnement du cerveau (personnes âgées) – capacité de travail du cerveau – système nerveux central – capacité respiratoire – système cardiovasculaire – hypotension – hypertension

Améliorer les paramètres biochimiques sanguins

Les capacités immunologiques naturelles – capacité du sang à transporter l’oxygène – pathologies cardiovasculaires – les effets du vieillissement

Retarder le déclin de la fonction mentale

La vitesse de réaction de la pensée – qualité de concentration – le fonctionnement global du corps – l’état d’esprit – l’appétit – le sommeil – la mémoire – la motivation

Au niveau sportif ?

A notre époque, les applications du Qi-Gong dans le sport sont multiples. 

Il permet un travail sur la maîtrise de soi au quotidien. Cette gymnastique aide à développer la condition physique, à favoriser la détente, à soulager le stress et à améliorer les capacités respiratoires et l’équilibre.

C’est une bonne préparation à toutes les disciplines sportives.

Le travail sur le placement juste et sur la bonne perception du corps développe en effet la concentration, la disponibilité et la créativité.

Les bénéfices sont reconnus par de nombreux sportifs.

Un sportif qui adhère régulièrement au Qi-Gong, est capable de mieux contrôler ses gestes techniques et d’augmenter ses performances. En pratiquant certains exercices spécifiques, il acquiert une meilleure concentration, une plus grande endurance, et, une meilleure résistance à l’effort. Sa capacité à la récupération y sera également d’un bon soutien

Pratique du Qi-Gong…

Avant de pratiquer le Qi-Gong, vous devez vider votre esprit et vos pensées. Alors, seulement le Qi vous remplira. En chinois, il y a un dicton, « Si vous avez un bol vide, vous pouvez recevoir de l’eau ». Quand votre esprit est vide, il est capable de retenir le Qi.

Si vous pratiquez le Qi-Gong avec un esprit vide, vous deviendrez calme et tout va commencer à se produire. Chaque cellule, tous les pores, votre corps tout entier sera rempli de Qi et de lumière. Collecter le Qi, faire tourner le Qi, et émettre le Qi viennent tous à partir d’un état d’esprit calme. C’est comme tirer une flèche. Lorsque vous tendez l’arc, vous devez devenir très calme, alors seulement votre but sera exact.

Dans la pratique, il y a aussi la notion de Jing, Qi et Shen. On apprend d’abord le mouvement (Jing). Quand on connaît le mouvement, on se concentre sur sa respiration (Qi). Et seulement après avoir maîtrisé ces 2 principes, on pourra pratiquer avec son Shen. 

Ces 3 étapes sont infinies dans leur apprentissage. On peut toujours aller plus loin dans la perfection du mouvement, de sa respiration et de sa pensée.

Eviter d’être dans le contrôle (je maitrise, je dirige) rester le plus fluide possible. Pratiquer à son rythme, pas en excès, toujours rester dans le plaisir. Ressentir cet équilibre de légèreté et d’enracinement. Laisser passer les pensées, rester dans l’instant présent, ressentir toutes les sensations des mouvements, apaiser son organisme. Être léger, restaurer la confiance en empruntant la voie du calme. La respiration peut s’effectuer dans le sens des aiguilles d’une montre, ou dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Elle peut être également intermédiaire. Il existe aussi la petite et la grande respiration. Mais en pratiquant, celle-ci doit être naturelle, douce et silencieuse. L’inspire contient l’expire, et, inversement. Ne jamais aller à l’extrême.